La violence peut faire partie de la réalité des migrations féminines. Pour venir en aide à ces femmes particulièrement vulnérables, l’association la Cimade les accompagne dans leurs démarches.

Un guide pour sensibiliser à la migration genrée

La Cimade, association qui défend les droits des étrangers, propose des permanences d’accueil et des ateliers sociolinguistiques pour les accompagner. En parallèle, l’organisation mène des actions de sensibilisation tel un petit guide en ligne : Conjuguer la migration au féminin. Ce court document pédagogique fait partie d’une lignée de publications qui s’attaquent aux préjugés sur la migration. « Ce guide sensibilise en interne et interpelle en externe les regards portés sur les femmes migrantes », indique Violaine Husson, responsable nationale des questions Genre et Protections à la Cimade.

En Europe, un peu plus de la moitié des migrants sont des migrantes, d’après le guide de la Cimade. Ces femmes partent en exil pour les mêmes raisons que les hommes. étudiantes, épouses, entrepreneuses, réfugiées,
employées, elles sont toutes à la recherche d’une vie meilleure.

Leur statut de femme migrante les rend, par contre, particulièrement vulnérables face aux violences. Porter plainte, faire une demande de divorce ou tout simplement obtenir un certificat médical peut vite se transformer en véritable parcours du combattant, surtout si la personne est en situation irrégulière.

Par conséquent, l’association dédie notamment des permanences à l’information des étrangers victimes de violence – en grande majorité des femmes – des droits et des démarches à effectuer. « Le premier rendez-vous est téléphonique, pour éviter que des personnes de même nationalité ne se rencontrent. Car le réseau pourrait le savoir et cela mettrait la femme en danger », explique Violaine Husson.

Protéger légalement les femmes en situation irrégulière

Si une femme migrante se retrouve dans une situation à risques, le besoin d’être protégée est essentiel. Toutefois, si celle-ci ne possède pas la carte de séjour alors elle n’aura pas accès à des droits essentiels. Aucun suivi social, ni médical, et aucune ordonnance de protection ne sera délivrée à son égard.

La Cimade se bat pour ces femmes car « elles doivent pouvoir rentrer dans le droit commun pour être protégée comme toutes les autres femmes », explique Violaine Husson.

Ebaa Amin, Niloufar Forghani,
Marion Joubert, Seamus Kearney

English summary

La Cimade has produced a guide to explain the specificity of women on migration and associated issues. The group campaigns for the recognition of women’s rights when it comes to irregular migration, promoting ways to provide protection.

 

Përmbledhje në shqip

La Cimade ka përgatitur një udhëzues për të shpjeguar specifikat e grave në migracion dhe çështjet e lidhura. Fushata e grupit për njohjen e të drejtave të grave kur bëhet fjalë për migrim të parregullt, duke promovuar mënyra për të siguruar mbrojtje.

Comments are closed